"Le fait que je ne comprenne pas la signification de mes tableaux au moment où je les peins, ne veut pas dire qu'ils n'aient aucune signification."

Salvador Dali

Galerie Abstraction


Œuvres enrichies de Poèmes et de Vidéos

Rumba - Elena Khvorova et Slavik Kryklyyvyy

Rumba - Elena Khvorova et Slavik Kryklyvyy - Huile sur Toile 100x100cm - Jean-Pierre Beillard
Rumba 1 - Huile sur Toile 100x100cm
Rumba - Elena Khvorova et Slavik Kryklyvyy - Huile sur Toile 100x100cm - Jean-Pierre Beillard
Rumba 2 - Huile sur Toile 100x100cm
Rumba - Elena Khvorova et Slavik Kryklyvyy - Huile sur Toile 100x100cm - Jean-Pierre Beillard
Rumba 3 - Huile sur Toile 100x100cm

Grâce et Peinture, un moment artistique inspiré d'une magnifique prestation de danse du couple Elena Khvorova et Slavik kryklyvyy couronné par une médaille d'argent  lors des championnats du monde de danse latine de 2007.

 Jean-Pierre Beillard en extrait une série de peintures évoquant la sensualité et la grâce du couple emporté par la célèbre et universelle chanson: "les feuilles mortes".

L'étoile a pleuré rose et Rêve

L'étoile a pleuré rose - huile sur toile 70x70 cm - Jean-Pierre Beillard
"L'étoile a pleuré rose" - huile sur toile 70x70 cm
Rêve - Huile sur Toile 60x60 cm - Jean-Pierre Beillard
Rêve - Huile sur Toile 60x60 cm

Une peinture  inspirée par le poème d'Arthur Rimbaud "l'étoile a pleuré rose",  porté en voix par Léo Ferré.

L’étoile a pleuré rose au cœur de tes oreilles,

L’infini roulé blanc de ta nuque à tes reins

La mer a perlé rousse à tes mammes vermeilles

Et l’Homme saigné noir à ton flanc souverain.

Arthur Rimbaud, 1871

Flamenco

Flamenco Alejandra - Huile sur Toile 80x60 Jean-Pierre Beillard
Flamenco Alejandra- Huile sur Toile 80x60
Flamenco Carmen - Huile sur Toile 80x60 Jean-Pierre Beillard
Flamenco Carmen - Huile sur Toile 80x60
Flamenco Manuela - Huile sur Toile 80x60 Jean-Pierre Beillard
Flamenco Manuela- Huile sur Toile 80x60

Galarena

"Galarena" - Acrylique sur toile 100x75 - Le Coq/Taureau est un personnage courageux, énergique, mais sensible à la notion d'utilité.
"Galarena" - Acrylique sur toile 100x75

Taureaux, coq, une arène, une création instinctive dont j'ai cherché la symbolique a posteriori. 

C'est finalement l'astrologie chinoise associée à l'horoscope occidental qui m'offre la réponse la plus personnelle et où finalement je retombe assez bien sur la seule patte de ma peinture, en voici le résumé :

 

Le Coq/Taureau est un personnage courageux, énergique, mais sensible à la notion d'utilité. Il n'aime pas perdre son temps. Comme tous les Coqs, il a tendance à asséner à son entourage des vérités assez indigestes, d'autant plus qu'elles sont fondées sur une longue observation et presque toujours exactes. Mais il ne cherche pas à heurter, et s'il se rend compte que c'est le cas, il ne s'excusera pas, bien sûr, mais fera ensuite une gentillesse, pour se faire pardonner. Le Coq/Taureau est indépendant, il aime sa liberté mais a besoin d'être admiré et apprécié. Il est secrètement sensible. Très sensuel, sociable, il aime recevoir. Il aimerait aussi avoir un harem. Il sera merveilleusement fidèle… À tout le harem !

 

Cette peinture est la version 2 d'un même sujet qui était nommée TorriCoq. TorriCoq fut vendu un peu trop tôt, un peu trop vite et je n'ai pas eu le temps de le digérer, ce qui explique cette version qui n'a été vendu   qu'après un temps raisonnable de cohabitation.

ADM - Arme de Destruction Massive

Jean-Pierre Beillard - Diptyque - Acrylique sur toile 103x98
Diptyque - Acrylique sur toile 103x98

Pourquoi réunir Van Gogh, Munch et une Tondeuse ?

Une arme de destruction de masse (ADM) est une arme qui peut tuer et apporter du mal significatif à un grand nombre d'humains... provoquer de grands dommages aux structures naturelles ou a la biosphère en général... lire la suite ....

"Atem" selon moment musical de Tangerine Dream

Lire la Musique avec ses couleurs cela donne cette interprétation de ce superbe moment musical «Atem» de Tangerine Dream

Noir, Vert, Bleu sombre, et un mouvement ondulatoire part du bas, des abysses, pour le début du premier morceau «Atem».

Puis au mi-parcours d'Atem une armada mécanique, des hélicoptères peut-être, Jaunes et Noirs se déplace vers un univers inconnu à la recherche d'un point d'accueil. A la fin d'Atem cet espace apparaît et ouvre une zone de plénitude, Blanc, Bleu, le calme s'installe.

En s'élevant doucement vers l'est, apparaît une apaisante forêt tropicale, c'est le deuxième temps musical «Fauni Géna», un milieu plus familier ou dans un cheminement circulaire protecteur le voyage se poursuit tranquillement vers un monde de lumière et de sérénité, Vert, Bleu, Blanc, Jaune.

Par le troisième temps «Circulation of Events, s'offre au sortir de la forêt un parcours assez calme dans un espace qui s'assombrit légèrement, mais ou perce encore de rassurantes taches de Lumière, Jaunes, Noires. Mais les derniers instants de Circulation of Events présage d'une zone de perturbation.

Celle-ci arrive vite à l'Ouest avec du noir c'est «Wahn». Effectivement un événement violent et sanglant, rouge, noir, met fin au temps de quiétude, un affrontement humain éclate et répand probablement de grandes souffrances contraignant le voyageur vers une fuite rapide pour retrouver un espace moins belliqueux.

Saisons - Poème "ainsi naissent les saisons"

Saisons: peinture contemporaine de Jean-Pierre Beillard illustrant les saisons
"Saisons" peinture huile sur toile 100x90cm + toile décalée en superposition

 

Aux aiguilles du temps,

Aux célestes ellipses,

Aux lunaires éclipses,

Naissent des printemps.

Aux soleils éclatés,

Aux rondes solaires,

Aux fontes polaires,

Naissent des étés.

Aux heures si bonnes,

Aux brumes naissantes,

Aux étoiles mourantes,

Naissent des Automnes.

Aux nuits amères,

Aux glaciales grisailles,

Aux ultimes batailles,

Naissent des Hivers.

Aux printemps d'innocence,

Aux étés d'insouciance,

Aux automnes matures,

Aux hivers d'usure,

Vivent les Hommes!

Ainsi va la ronde des Saisons.

Cycle infini

Mort et Vie

Sans raison?

 

Jean-Pierre Beillard 01/2015


Nil Tahrir, le cri des mères, le sang des filles

La mer, cette grande artiste, dessine sur le sable des pyramides d'or au bord d'une coulée d'eau ruisselante.

Des couronnes immaculées glissent avec le courant le long des algues vertes.

Une veine de sable rougeâtre emportée dans le lit, file pour se dissoudre et disparaître sous la vague violente.

Jean-Pierre Beillard, peint et sculpte avec du sable des pyramides d'or, Khéops et les autres peut-être.

A proximité, il grave une sombre saignée, probablement comme un Nil qui coulerait vers son proche destin marin.

Une tache rouge de révolution, telle une Place Tahrir, dévoile les cris étouffés de femmes agressées qui rejoignent les hurlements de petites filles mutilées.

Une veine de douleur rougeâtre, s'écoule au pied des Pharaoniques merveilles.

Les voiles blanches des felouques portent les âmes meurtries des petites reines vers l'aveuglement violent qui les détruit.

Nil Tahrir - 50x50cm Peinture 3D sur bois - Sables, Acryliques, Médiums - Jean-Pierre Beillard
Nil Tahrir - 50x50cm Peinture 3D sur bois - Sables, Acryliques, Médiums